Du théâtre partout et pour tous

173234797_3568843393227524_6600903864492

Sganarelle ou le cocu imaginaire (en création)

Martine et Sganarelle sont mariés. Célie et Lélie sont très amoureux.
Jusqu’ici, tout va bien, mais…Célie, se croyant délaissée par Lélie, s’évanouit dans les bras de Sganarelle et perd un bijou qui lui vient de son cher et tendre.

Martine surprend le couple depuis sa fenêtre, et ramasse le bijou que sa prétendue rivale a perdu. Sganarelle voyant alors l’objet dans les mains de sa femme, lui prête sans tarder une liaison adultère…

Le soupçon d’infidélité, tel un virus, contamine un à un tous les personnages de l’intrigue : chacun à son tour devient un « Cocu imaginaire ».

Genre : comédie burlesque

Public : tout public

Durée : 1h30 avec entracte
Équipe : 4 comédiens et un technicien

Distribution : Morgane Clemenceau, Léa Quinson, Delphine Robin, Cédric Corbiat

Metteur en scène : Luc Villeneuve

- Une co-production artistique -                          

            

Les compagnies Dakatchiz, Lune d'ailes et Mademoiselle Georges unissent leurs forces et leurs savoirs autour d’un projet commun. La démarche se veut artistique, solidaire et populaire. Après avoir acquis différentes expériences chacun dans leur domaine, les artistes veulent prendre la route ensemble pour emmener le spectacle sur les places de village afin d’aller au plus proche des spectateurs, en respectant les mesures sanitaires bien entendu. En cette période où les écrans prennent une place importante dans la vie de chacun, ils proposent une expérience authentique, humaine et artistique. Les artistes se réapproprient l’espace public qui devient lieu de spectacle et d’évasion.

- Note d'intention -                          

            

Comment rassembler en cette période si particulière ?

La culture est là pour éveiller les consciences et proposer de nouvelles lectures de la vie, et surtout à prendre du recul et à rire de certaines situations du quotidien qui en deviennent absurdes. Et c’est là que Molière excelle. Maître en la matière du quiproquo, du rebondissement et du verbe, il sait emmener le spectateur là où il ne s’y attend pas. Rire des autres, c’est rire de soi. Et nous en avons besoin, de rire. Un rire fédérateur, communicatif pour créer du lien avec les spectateurs et entre les spectateurs. Et c’est grâce au génie de Molière et à la générosité des comédiens du 21 ème siècle que le challenge sera relevé.

176672703_103500121885654_82063816833496